1. Faire sa peine à l’Établissement pénitentiaire pour mineurs de Lavaur

    Comment enferme-t-on la jeunesse délinquante aujourd'hui, en France ?

    Présentation de l'ouvrage : Comment enferme-t-on la jeunesse délinquante aujourd’hui, en France ? Quels sont les ressorts de ce quotidien enfermé vécu par des filles et des garçons, âgés de 13 à 18 ans ? Entre 2008 et 2010, Laurent Solini intègre l’Établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) de Lavaur. Première des six structures de ce type à ouvrir, le sociologue étudie les débuts d’une prison dite « d’un genre nouveau ». Son objectif : réussir là où tous les dispositifs de prise en charge précédents ont échoué et parvenir à conjuguer enfermement, éducation et réinsertion. Durant deux ans et demi, le chercheur, alors positionné au cœur des groupes formés par les jeunes détenus, appréhende les trajectoires, les conduites, les postures et les relations intra-muros. Il montre que cette incarcération en train de se faire, loin d’apparaitre éducative, constitue l’embase d’une mise en scène de la vie enfermée. Les façades du « bonhomme », du « bon détenu », du « trafiquant » et de la « victime » se mêlent au sein des échanges, allant parfois jusqu’à structurer la relation carcérale elle-même.

    Auteur : Laurent Solini est maître de conférences en sociologie à l’université de Montpellier, membre du laboratoire Santesih (Santé, éducation et situations de handicap).